Natsuko Uchino

 

Natsuko Uchino développe une pratique transversale entre art et écologie. Ses installations allient aux matériaux multiples de la sculpture l’objet fonctionnel et le vivant.

Amenée par son expérience de la polyculture agricole à décloisonner les disciplines artistiques, les modes d’assemblage ou de mise en scène découlent d’une approche écologique. A l’origine de cette démarche, elle organise un projet de ferme collective en permaculture pendant plus de cinq ans,  et entreprend la céramique afin de fabriquer les contenants à sa production agricole. Depuis, un apprentissage dans le village artisanal de Tamba au Japon confirme son intérêt  pour le médium céramique. Dans ses projets récents, la céramique joue le rôle de charnière entre agriculture, paysage, environnement et convivialité.

 

Diplômée de la Cooper Union à New York en 2007 et du programme de recherche de la CCA Kitakyushu au Japon en 2012,  Natsuko Uchino participe à la résidence du Centre International d’Art et du Paysage – Ile de Vassivière, puis travaille sur les sujets de l’art dans le milieu naturel avec l’Ecole Cantonale d’Art du Valais, et la ruralité avec la revue Peeping Tom Digest et Piacé le Radieux.  En 2016, elle organise et scénographie l’exposition ‘J’ai rêvé le gout de la brique pilée’, aux Beaux Arts de Bourges et au Centre Céramique La Borne, qui rassemble la céramique contemporaine avec les arts populaires et décoratifs, l’artisanat, les formes fonctionnelles, le land art, et la danse.

Le travail de Natsuko Uchino est representé par les galeries Green Tea (JP) et Last Resort (DK), et a été exposé à la Elaine –MGK Bâle, Kunsthalle Baden- Baden, Kunsthal Charlottenborg Copenhague, Le Musée de la Chasse et de la Nature Paris, Le Jardin des Plantes Paris (FIAC-Hors les Murs), les Laboratoires d’Aubervilliers, La Friche Belle de Mai, Marseille.

Les poteries de Natsuko Uchino sont utilisées au restaurant Etxe Nami à St Jean de Luz et disponible dans leur boutique toute l’année.